Chronique #10 : Concours de couture – La robe Alma

Hack la mode 3, c’est reparti pour un tour.

Souvenez-vous l’année dernière je vous avais présenté une version « robe de mariée » de la robe imagine. Pour cette saison, j’ai complètement changé d’horizon. J’ai fait une plongée dans les années d’après-guerre. Un style rétro avec un tissu rayé et une coupe retravaillée.

Pour commencer il faut bien avouer que j’attends avec impatience ce concours annuel, comme un rendez-vous fixé avec l’automne. Une occasion pour découvrir toutes les personnalités et la créativité de plusieurs centaines de couturières. Un régal, le but est simple : un patron à télécharger gratuitement et à customiser ou non. Pour ma part j’ai trouvé le modèle un peu simple et disons le : démodé. Mais ce qui m’a quand même poussé à tenter la réalisation de cette robe se sont ses manches. J’en avais pour ainsi dire jamais vu des comme ça.

Armée de mon imprimante, mon scotch et de mes ciseaux, j’ai imprimé, assemblé puis modifié le patron. J’ai rajouté une découpe sur le milieu devant afin de jouer avec la symétrie de mes rayures, supprimé les pinces à la taille et rajouté des fronces. J’ai également réduit l’ampleur générale de cette robe qui est assez large. Enfin, j’ai taillé en « cône » la jupe, cela lui confère une petite touche rétro et très originale. Pour l’ouverture boutonnée, j’ai choisi de n’en laisser que 5 sur le top, car je trouve désagréable de devoir s’assoir sur des boutons. J’ai supprimé les poches et je n’ai pas touché aux manches qui se suffisent à elles-mêmes. Voila pour les modifications de ce patron, en somme pas grand-chose mais qui suffisent à donner un peu plus de caractère et de modernité au modèle.

Concernant le tissu, j’ai porté mon choix sur un coton rayé ultra léger et très tendance en ce moment, chiné sur un petit marché cet été. C’est un tissé-teint ce qui veux dire que l’endroit et l’envers sont identique. Idéal pour réaliser cette robe avec des manches aussi bouffantes. J’ai rajouté une doublure au niveau de la jupe car le coton est tout de même assez transparent. Les boutons, sont des boutons pressions ouverts que je vous avais présenté lors de mon précédent podcast. Différents des autres boutons pressions, ceux-ci cerclent simplement le tissu de leur métal, comme un joli bijoux.

Pour le montage pas de difficulté rencontrée, les finitions sont correctes mais petit bémol sur la finition intérieure des emmanchures : elles sont laissées nues. Il manque un enforme pour que la finition soit vraiment impeccable, mais ce n’est qu’un avis personnel. Pour le top j’ai terminé toutes les coutures avec du biais afin que cela soit très propre et j’ai cousu le jupon avec des coutures anglaises, ainsi aucune couture n’est apparente. Par contre j’ai réellement apprécié que les valeurs de coutures soit incluses dans le patron ce qui est pour moi un véritable plus.

Je ne sais cependant pas si je pourrais porté ma robe avant le retour des beaux jours, malheureusement elle est très estivale et le tissu ne l’aide pas. Mais j’aurais plaisir à la ressortir de la penderie, une fois la belle saison revenue.

Pour celles qui souhaitent participer rendez-vous sur le site de « Louis & Antoinette » rubrique Hack la mode 3 afin de télécharger le patron, vous avez jusqu’au 5 novembre pour rendre votre copie. J’ai hâte de découvrir toutes vos versions.

Très beau dimanche, à très vite, Justine.

10 Comments

  1. Merci pour la découverte de Louis Antoinette Hack la mode mais surtout, merci pour les détails de l’adaptation du patron de la robe. Elle est très réussie et inspirante ; c’est un plaisir pour les yeux.

    1. C’est adorable merci beaucoup ♥️ Le concours a lieu chaque année, peut-être l’année prochaine tu participeras ?

  2. Quelle bonne idée cette forme de manches! Dans ce cas bien mises en valeur par la forme de l’encolure. Ça donne envie de tester avec d’autres encolures.
    Superbe travail de montage (jeu de rayures). Magnifique résultat de face comme de dos.

    1. Merci beaucoup Lucie, c’est vrai que l’encolure aide beaucoup à la mise en valeur des manches. Et j’avoue que l’idée du jeu de rayures sur le devant vient twister la robe 🙂

    1. Coucou Josy, merci beaucoup <3 j'avoue que ces petits boutons pressions font leur effet ! Je pense les utiliser pour la fermeture d'un manteau prochainement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *