Mon manteau rose pour l’hiver : le modèle Gérard – Blog couture

Hello mes jolies,

Un article un peu spécial aujourd’hui qui vient signer la chronique #4 je vais vous présenter mon manteau rose.

.

.

En effet je vous présente mon extraordinaire manteau rose de l’hiver le bien nommé « Gérard » de République Du Chiffon (autant vous dire que je rayonne dans le métro). J’ai acheté le patron au salon Création et Savoir Faire en novembre dernier (acheté en 2016, cousu en 2017 je suis large !). L’ayant acheté sur place j’ai eu la chance de débriefer tranquillement de la coupe et du bien aller du modèle avec la pétillante créatrice Géraldine, ce qui a définitivement arrêté mon choix.

.

.

J’ai un style très féminin avec une pointe de chic mais ce qui me caractérise le plus ce sont les coupes garçonnes que je trouve avantageuses pour ma silhouette (je suis un H ma chérie…) J’ai donc cherché, fouillé, hésité sur plusieurs manteaux mais aucun ne me donnait envie de téléphoner à ma mère (expression bien plus jolie que casser trois pattes à un canard). Après moultes recherches infructueuses j’ai vu ce ravissant manteau et je me souviens de m’être dit : ok baby toi et moi c’est pour la vie, je t’ai trouvé je ne te lâche plus.

.

.

.

.

Toujours au salon du CSF j’ai eu l’ultime chance de débusquer mon lainage rose corail de la maison Victor. Malheureusement il ne leur en restait pas assez, mais devant mon air de cocker anglais ils ont cédé et grands princes qu’ils sont, ils m’ont expédié mon tissu la semaine qui a suivi !

.

.

Donc si vous avez bien suivi j’avais depuis novembre le patron et le tissu en ma possession.. Oui mais voilà il me restait à trouver le temps. Entre un métier prenant, un concours de couture à faire, les cadeaux de Noël à coudre et un blog à tenir avec des tutos à produire, je n’avais que peu de chance de le faire rapidement ! C’est donc ces deux dernières semaines où j’ai cousu mon manteau le smile aux lèvres. Et autant vous dire que cela a été un véritable plaisir car le tissu à été plus qu’agréable à coudre : pas de fronces, plis, ou autres difficultés habituelles. Ma machine, elle, a été adorable : pas de soucis de canette, tension du fil impeccable et elle a accepté les 3 ou 4 épaisseurs de tissu sans rechigner. Le vrai gros problème a été l’addiction immédiate développé par mon chat rouquin (Jipsy 😽) à ce tissu. Non mais il avait la tête littéralement plongée dedans à toute heure de la journée, seule solution pour avoir la paix : lui donner un petit bout pour qu’il joue de son côté…

.

.

Le patron m’a toutefois laissée perplexe sur plusieurs points. Je m’explique : toutes les pièces se chevauchent, j’ai l’habitude des patrons mais je n’arrive pas à me faire à cela c’est tellement plus clair et rapide lorsque les pièces sont indépendantes, plusieurs marques de patrons semblent l’avoir compris et proposent des patronages où tous les morceaux sont espacés (amen). Les valeurs de coutures ne sont pas comprises, j’ai mis plus de 7 heures (comprenez tout un dimanche après-midi de 13h à 20h pour décalquer les 20 morceaux en rajoutant 1 cm de valeur de couture tout autour de chaque pièce). Je ne suis pas de nature lente j’aime simplement le travail bien fait et je voulais être sûre de chaque trait de crayon. Si l’on rajoute la coupe de trois tissus différents (le tissu principal et 2 doublures) il faut compter 10 heures de préparation. Et pour finir je trouve qu’il y a un petit souci de fit : les épaules sont vraiment trop basses et créent un déséquilibre à l’emmanchure sur le devant (plusieurs plis s’accumulent une fois le manteau porté). J’ai donc réajusté la hauteur des manches pour obtenir une carrure plus marquée, mais ceci n’est qu’un avis personnel.

.

.

J’espère que vous appréciez les photos de mon manteau rose prises gentillement par l’Amoureux et vous dis à très vite pour un tuto.

.






Pour continuer de découvrir tutos, DIY, et de l'amour c'est par ici :

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *